09 50 58 40 57 alice@dailylive.co

Après les taxes, les démarques sont l’un des aspects les plus redoutés lorsqu’on possède une boutique. Cependant, elles sont un élément inévitable pour faire des affaires dans le commerce de détail. Même si nous aimons qu’elles ne le soient pas, elles ne sont pas complètement mauvaises.

Les stratégies de démarques peuvent avoir un impact positif sur votre boutique en rajeunissant les flux de finance, en libérant un espace précieux pour de nouveaux stocks et en renouvelant l’intérêt des clients pour les produits les plus anciens.

Si vous êtes prêt à optimiser votre stratégie de démarque actuelle ou à vous lancer dans une stratégie de démarque tout simplement, utilisez ces considérations, conseils et techniques pour optimiser votre planification.

Identifiez les raisons de vos démarques

Les démarques sont utilisées pour réduire les stocks avec une baisse du rendement des ventes pour un prix plus bas que celui de la vente initiale. Le but est de récupérer une partie de votre investissement avant qu’il ne devienne un stock mort. Les démarques peuvent résulter de nombreuses raisons :

  • Erreurs dans l’achat excessif
  • Évolution des tendances saisonnières
  • Changements dans les conditions météorologiques
  • Perceptions et demande des consommateurs
  • Marchandises endommagées ou de qualité inférieure
  • Retours clients
  • Concurrence au détail

Si vous avez rencontré un de ces derniers obstacles, ne désespérez pas. Tous sont une partie inévitable du commerce de détail. Cependant, les modèles récurrents peuvent épeler le danger pour votre entreprise.

C’est pourquoi il est nécessaire de créer un plan de majoration efficace. Ce sera la clé pour minimiser ces risques tout en maximisant vos marges.

Analyser l’historique des données

La création d’un plan de démarquage efficace commence par l’analyse de vos historiques de données. Ce faisant, vous verrez ce qui fonctionne pour votre entreprise et ce qui doit être amélioré.

Jetez un coup d’œil aux mesures suivantes pour évaluer votre position actuelle et créer un plan pour l’avenir.

Vieillissement des stocks

Même si nous voulons garder l’espoir que les marchandises périmées se vendront à plein prix, elles se déprécient au fil du temps, immobilisent de l’argent et enlèvent de l’espace précieux qui pourrait être utilisé pour entreposer de nouveaux stocks.

Un rapport d’un vieil inventaire montrera quelles marques, collections et tailles ont un inventaire en mouvement lent. Sans cette visibilité, il pourrait être trop tard pour récupérer votre investissement initial. Avec ceci, vous pouvez mesurer le taux d’amortissement et agir rapidement pour diminuer le risque.

Ce rapport indiquera le revenu total réalisé dans les 30 premiers jours, 60 premiers jours et au-delà de 90 jours. Vous pouvez explorer les articles et les UGS dans chaque catégorie pour identifier les produits qui justifient une réduction de prix.

Vente des stocks

Vous ne pouvez pas offrir plus de nouveaux inventaires jusqu’à ce que vous vendiez suffisamment de votre stock actuel. Un taux de vente vous montrera ces informations en un coup d’œil.

Le taux de la vente en direct est une comparaison en pourcentage de la quantité de stocks qu’un détaillant a acheté d’un fournisseur par rapport à ce qui est réellement vendu au client.

Utilisez un rapport de vente pour identifier vos fournisseurs, la quantité que vous leur avez achetée, les revenus potentiels, les revenus réalisés et le pourcentage de vente. Ces mesures sont un excellent indicateur pour savoir si vous faites des investissements sains dans des marques particulières.

Timing des démarques

Votre programme de démarque est-il en vigueur ? Il est courant dans l’industrie pour les détaillants de vêtements de mode de commencer la réduction de prix à 30, 60 et 90 jours pendant la durée de conservation d’un article.

Bien que cela puisse varier d’une entreprise à l’autre, le rapport de l’ancien inventaire peut montrer l’impact de votre stratégie de démarquage à ce point de repère. Évaluez-les au début, au milieu et à la fin de chaque saison de vente.

Marges brutes et points d’équilibre

Les pourcentages de majoration devraient dépendre du bénéfice de marge brute des différentes catégories et des produits auxquels vous les avez attribués. Ce calcul montrera si votre stratégie de démarque passée vous a aidé à faire des profits sur certains articles, certaines marques ou certaines tailles.

La marge brute est le calcul du total des paiements reçus moins les dépenses nécessaires engagées dans le cadre de sa vente. La taxe de vente, le coût des marchandises vendue et le coût d’expédition, sont déduits des paiements reçus pour fournir une image exacte de vos profits totaux d’une catégorie ou d’un produit particulier.

Utilisez ceci pour calculer le seuil de rentabilité de votre produit. Lorsque les ventes sont égales aux dépenses, vous avez atteint le seuil de rentabilité. Passé ce point, vous ne pourrez plus faire de profit sur ces éléments, de sorte que vous devrez réduire vos pertes.

Plan pour la prochaine saison de vente

Ne naviguez pas à l’aveuglette en réduisant les prix à la fin de la saison. Soyez proactif et élaborez une stratégie qui s’harmonise avec votre plan financier global. Vous ne voulez pas trop investir ou sous-investir dans les stocks la prochaine fois. Alors, que devriez-vous faire pour que cela marche ?

Obtenir un budget d’inventaire

La surenchère est la première cause de perte de bénéfices dans le commerce de détail. Réduire les achats excessifs en utilisant des données historiques pour prévoir les tendances et les ventes de référence pour les saisons passées. Jumelé à un état des flux de finance, vous pouvez garder l’inventaire à jour et vendable tout en respectant les objectifs budgétaires.

Le logiciel de gestion des stocks peut vous donner un indice si vous êtes autour de ces cibles après avoir entré votre inventaire nouvellement acheté. Il calculera automatiquement les revenus potentiels pour vous, que vous pourrez ensuite comparer à votre état des flux de trésorerie.

Envisager une stratégie de fixation des prix

Le prix optimal de la marge bénéficiaire est déterminé par l’évaluation de l’impact des produits. Trouvez un équilibre entre l’analytique et la psychologie de l’acheteur pour les meilleurs résultats. Chargez trop peu et vous ne gagnerez pas assez pour couvrir vos dépenses. Facturer trop et les clients iront voir ailleurs pour obtenir ces articles.

Combien pouvez-vous vous attendre à facturer ? Le calcul de base de la majoration est simplement la différence entre le prix de détail et le coût des biens. Ce nombre est le strict minimum que vous devrez facturer afin de couvrir les frais généraux.

Idéalement, vous devriez également tenir compte de toute marge bénéficiaire éventuelle dont vos produits pourraient avoir besoin afin que vous puissiez réduire les coûts sans complètement réduire votre rendement. Il n’y a pas de formule magique pour cela, car cela dépend de nombreuses conditions.

Encore une fois, utilisez les données pour réussir à prendre vos décisions. Déterminez les tendances d’achat passées, les prix et les coûts de différents produits et catégories. Effectuez des études de marché et des prévisions pour la demande. Faites preuve de jugement pour inclure les fluctuations de la demande et des prix.

N’oubliez pas que vos clients devront accepter votre prix de vente. Vos clients paieraient-ils pour cela ? Les rapports de valeur moyenne des commandes révéleront leurs habitudes de dépenses actuelles, afin que vous puissiez les intégrer à votre stratégie d’établissement des prix.

Prévision de la demande des clients

Mettez en place des listes d’attente pour les clients qui sont prêts à attendre les articles vendus, c’est un outil de planification inestimable pour l’achat de stocks. Les listes d’attente vous indiquent quels articles vous garantiront des ventes si vous réapprovisionnez.

Ils peuvent également révéler si vous devriez acheter plus profond ou plus large. Le rapport “ajouté” vs. “Liste d’attente” calcule le nombre de clients qui ont payé avec succès les articles par rapport au nombre de clients qui ont été inscrits après leur vente.

Le pourcentage optimal pour cela est de 70% ajoutés contre 30% liste d’attente. Si vous n’êtes pas près de cela, vous pouvez reconsidérer vos plans d’achat.

Êtes-vous à 90/10 ? Ce ratio suggère que vous devez acheter plus large au lieu de plus profond. Acheter plus large signifie acheter une plus petite quantité d’une plus grande variété d’articles.

Êtes-vous à 10% contre 90% ? Vous devez acheter plus profond. Acheter plus profond signifie que vous achetez plus en quantité pour répondre à la demande !

Il est correct pour vos clients d’être sur liste d’attente occasionnellement. Cela donne un sentiment de rareté, ce qui aide à encourager vos clients à prendre des décisions d’achat rapides.

Cependant, si vos clients sont toujours en attente, cela peut conduire à une frustration.

Conclusion

Comme on dit, “La meilleure défense est une bonne attaque”. Les données permettent de comparer les tendances et de prévoir les ventes ainsi que la demande, ce qui vous permet d’anticiper et de vous préparer à des baisses de prix inévitables.

Investissez dans la technologie avec laquelle votre entreprise peut croître, car vos stratégies de démarquage changeront avec le temps. Le bon logiciel améliorera le contrôle des stocks, optimisera vos taux de vente et vous aidera à déplacer rapidement les anciens stocks de manière créative.

banniere-shoppablelive-vente-direct-facebook
Ebook-guide-live-shopping-facebook

[EBOOK] Téléchargez le Guide du Vidéo Live Shopping

Recevez le guide gratuitement dans votre boite email.

Merci de vérifier votre boite e-mail (courrier indésirable ou spam eventuellement)